DibloDibala

Diblo Dabala & Matchatcha (République Démocratique du Congo)

On pourrait croire que Diblo Dibala est né avec une guitare dans les mains. C’est presque le cas. Diblo voit le jour en 1954, à Kisangani, en République démocratique du Congo (alors Congo belge). À l’âge de 6 ans, il déménage pour Kinshasa et neuf ans plus tard intègre la formation TPOK Jazz. Il joue en parallèle avec des groupes locaux tels que Vox Africa, Bella Bella, qui devient ensuite Orchestre Bella Mambo… De ces années date son premier enregistrement : Elidjo avec Mbemba Bouesso.

En 1979, départ pour Bruxelles. Là-bas, Diblo Dibala continue à jouer de la guitare, surtout dans la rue, et fonde un groupe appelé Bana Mons. Mais il est plongeur pour gagner de quoi vivre. Deux ans plus tard, il rejoint Paris, alors une des capitales du soukous, pour entrer dans le groupe de Kanda Bongo Man. Celui-ci était déjà son partenaire au sein de Bella Bella. Ensemble, ils enregistrent l‘album Iyole (1981), qui jouit d‘un beau succès et leur assure une grande notoriété dans le milieu musical. Durant ces années, Diblo joue également avec un autre grand représentant du soukous, Pepe Kalle.

Au milieu des années 1980, il fonde le groupe Loketo avec le chanteur Aurlus Mabele. Mais quelques années après, il choisit de partir pour de nouvelles aventures et forme Matchatcha. Malgré quelques remaniements, cette formation est encore celle qui accompagne Diblo aujourd’hui. En 1992, il signe sa première collaboration avec l’artiste dominicain, Juan Luis Guerra, et son groupe 440. Ensemble, ils enregistrent notamment la chanson à succès El costo de la vida, un merengue-soukous, puis une partie de l’album Fogaraté.

Au fil des années, Diblo s’est formé un nom parmi les guitaristes. Souvent surnommé « Machine Gun », il impressionne par sa dextérité, sa précision et sa rapidité à la guitare, son instrument fétiche. Il n’a jamais cessé de mettre son talent au service de son style musical favori, le soukous. En concert, l’embarquement pour Kinshasa est immédiat. Impossible de ne pas se sentir emporté vers des horizons lointains, chaleureux et enjoués.